Prévention des accidents de la route

Évaluation de l'abaissement de la limitation de vitesse à 80 km/h : 349 vies épargnées sur 20 mois

 

Le 9 janvier 2018, le Premier ministre, Édouard Philippe, a réuni le Comité interministériel de la sécurité routière et annoncé 18 mesures fortes dont la mise en place de la baisse de la vitesse autorisée de 90 à 80 km/h sur les routes à double sens sans séparateur central à compter du 1er juillet 2018. Cette décision a été prise sur la base des recommandations des experts du Conseil national de la sécurité routière (CNSR) dont l'UNAFTC fait partie.

L'objectif de la mesure était de faire baisser le nombre de morts sur les routes concernées.

Le Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement (Cerema) a été sollicité par la Délégation à la sécurité routière pour réaliser, avec l'appui de l'Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR), l'évaluation de la mesure.

 

L'évaluation, initialement prévue sur une période de deux ans, concerne finalement une période de 20 mois, du 1er juillet 2018 au 28 février 2020. Le contexte sanitaire et la période de confinement ont en effet eu un impact considérable sur la circulation routière, rendant cette période trop singulière pour pouvoir la comparer aux années précédentes. Le Cerema a donc décidé d'exclure du bilan les mois de mars à juin 2020.

 

Sur les 20 mois consécutifs à la mise en œuvre de la mesure, le nombre de vies épargnées s'élève à 349, par rapport à la moyenne des cinq années précédentes 2013-2017 prises en référence

Cette baisse sensible de la mortalité routière n'est observée que sur le réseau concerné par l'abaissement de la vitesse autorisée. Sur le reste du réseau, la mortalité routière a augmenté par rapport à la période de référence (+ 48 décès).

Source: Rapport final Cerema - 1er juillet 2020 :

https://www.cerema.fr/fr/centre-ressources/boutique/abaissement-vitesse-maximale-autorisee-80-kmh 

 

facebook